• Fré Werbrouck
  • Murmurô (2018)
    Murmurô (2018)

Fré s’est formée à la Merce Cunningham school à New-York et auprès de Françoise Fontigny, Gerald Otte, Viola Farber, Caroll Brown, Alphonse Goris, Johanne Leigthon, Marie-Anne Schotte, Angélique Wilkie. Elle enseigne la danse contemporaine depuis 1990.

En 2012 et 2013, elle est regard extérieur sur LE PLI de Marielle Morales et Antia Diaz.
Elle crée une pièce courte, Sillon et développe le projet, 89 jours 3115 heures, cartographie d’un quotidien, installation multidisciplinaire sur la question du processus de création et l'expérience du temps de la recherche. Elle collabore également avec Gabriella Koutchoumova au Pôle de Recherche Chorégraphique.

Dans la continuité du travail sur le Sillon, le solo Phasme est créé en juin 2015.
Le phasme est un insecte qui imite le milieu dans lequel il vit. A travers cette image, la pièce abordera l’idée d’un corps devenu décor, d’un décor devenu corps. Ou comment les corps, aujourd’hui, ont tendance à se laisser engloutir par leur cadre de vie et à ne plus former, avec celui- ci, qu’un tout rigide. La pièce cherchera à redonner souffle au corps atrophié, à créer, par glissement, une sphère de possible.

Sa dernière création Murmurô (2018), dessine le portrait d'une femme, un être de la marge qui, par le corps, son énergie et son mouvement suggère une possible liberté. Le personnage est traversé par une figure, celle de la sorcière, un être à part, qui s'oppose à l'homme civilisé et qui l'interroge. Cela nous amène ici à questionner notre rapport au monde.

Sillon, Phasme et Murmurô constituent les trois volets des Variations sur l'immobile. Ces courts solos s'articulent autour d'images fixes ou de tableaux à l'intérieur desquels le mouvement est insufflé. Il s'agit d'amener l'image immobile sur la scène, de la mettre en mouvement en maintenant la forme dans un cadre précis, de faire émerger des images troubles, mouvantes qui ouvrent un espace, sans imposer leurs discours.

> Site web : D'ici P

Partager cette page f T L