• ErikaZueneli_Landfall_©DominiqueLibert
    Landfall, Erika Zueneli (2022) © Dominique Libert
  • ErikaZueneli_Landfall_2_©DominiqueLibert
    Landfall, Erika Zueneli (2022) © Dominique Libert
  • ErikaZueneli_Landfall_3_©DominiqueLibert
    Landfall, Erika Zueneli (2022) © Dominique Libert
  • ErikaZueneli_Allein!_1
    Erika Zueneli, Allein! © Vinciane Lebrun-Verguethen
  • ErikaZueneli_Allein!_2
    Jean Fürst et Erika Zueneli, Allein! © Vinciane Lebrun-Verguethen
  • ErikaZueneli_Allein!_3
    Rodolphe Coster, Allein! © Vinciane Lebrun-Verguethen
  • Erika Zueneli 1
    Erika Zueneli

ÉRIKA ZUENELI

Chorégraphe et danseuse née à Florence (IT), c’est entre l’Italie, New-York, la France et la Belgique, qu’Erika Zueneli a développé son travail de chorégraphe auprès notamment de figures majeures comme A. Nikolais, M. Cunningham, J. Nadj ou encore S. Sempere et particulièrement en Belgique avec la compagnie Mossoux-Bonté dont les collaborations sont nombreuses depuis 1996.

Elle crée sa propre compagnie L’Yeuse en 2000, à Paris, avec Olivier Renouf avec qui elle développe une collaboration importante. Très active sur la scène belge, elle fonde en 2008 sa structure à Bruxelles Tant'amati/asbl.

Avec une quinzaine de pièces à son actif, Erika Zueneli met en jeu une théâtralité « abstraite » : chacune de ses créations révèle avec finesse son intérêt pour les relations humaines et un art consommé pour rendre inattendu le quotidien. Sa perception singulière de la réalité et son souci de la forme confèrent au geste le plus banal, un poids et une signification particuliers. Dans la diversité de ses réalisations, elle interroge les incohérences de notre être sur Terre, dans le sens physique et métaphysiques. Chaque création, qu’elle soit intimiste ou qu’elle rassemble un plus grand nombre d’interprètes, dessine un nouvel univers et aborde cette question d’un nouveau point de vue. L’humour et la dérision font partie intégrante d’une approche qui se veut à la fois sensible et corrosive.

Elle a exploré une palette étendue de formes et de collaborations, des solos et duos aux pièces de groupe avec des danseur.se.s professionnel.le.s, ainsi qu’avec des amateur.rice.s.
Interprète ou uniquement chorégraphe, elle a également aimé sortir des scènes dédiées pour habiter des espaces urbains ou des cadres plus bucoliques, cueillant le spectateur qui chemine.

Créations

Noon (2000), Les cieux ne sont pas... (2002), High noon (2003), Sarà Sara (2004), Partita-s (2005), Daybreak (2007), Time out (2007), In-contro/Incontri (2009/10), Tournois (2010), Varieazioni (2011), (OR)2 (2013), Tant’amati (créé avec Sébastien Jacobs - 2013/14) (Prix de la critique du meilleur spectacle de danse 2014), Vai e Passa (2016), ALLEIN! (2018), Para bellum (2021), Mozaïco (2021), LANDFALL (2022).

Édition

Érika Zueneli - L’intimité comme arène, de la collection l’Univers d’un chorégraphe – Riveneuve, du journaliste Philippe Verrièle (2020)

Le spectacle Tant’amati a été couronné Meilleur spectacle de danse 2014, par le Prix de la critique.

La compagnie Tant’amati a reçu l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Service Général de la Création Artistique - Service de la Danse. Ainsi que Wallonie-Bruxelles International (WBI), l’agence Wallonie-Bruxelles Théâtre/Danse et la COCOF pour la promotion et les tournées.
Elle a également introduit ses spectacles en diffusion dans le dispositif Art et vie.

Elle est en résidence et bénéficie du soutien du Grand Studio (BE) depuis 2015.

contacts

www.erikazueneli.com
Facebook
Instagram

Partager cette page f T L