• FannyBrouyaux_portrait2_©VeroniqueBaudoux
    Représentation d'un travail en cours, Warm, au Gymnase à Roubaix (FR) © Véronique Baudoux
  • FannyBrouyaux_portrait_©VincentVanUtterbeeck
    Solo en cours de création To be schieve or a romantic attempt © Vincent Van Utterbeeck
  • FannyBrouyaux_DeLaPoésieDuSportEtc_ok
    De la poésie, du sport, etc (2019) Sophie Guisset et Fanny Brouyaux © Julien Carlier
  • FannyBrouyaux_UnBruit
    Un Bruit (2014), Fanny Brouyaux

FANNY BROUYAUX
cie Too moved to talk


actualités

27.05.23 - Care/Corps/Cure, projet de rencontre danseurs-soignants autour d'extraits du spectacle Warm


Après ses études à P.A.R.T.S, Fanny Brouyaux danseuse et chorégarphe bruxelloise, crée des performances « site-specific » en collectif avec notamment Christian Schreurs pianiste-compositeur minimaliste (ex-Venus) pour la Museum night fever, Les nuits blanches, le D-festival et La nuit des chercheurs. Elle crée également la performance Un bruit avec la collaboration du plasticien sonore Yann Leguay dans le cadre de la commémoration de l’immigration marocaine en Belgique et pour le Molendance festival 2014.

Elle fonde sa compagnie Too moved to talk en 2018 au sein de laquelle elle poursuit son travail de recherche chorégraphique, créant des spectacles en collaboration avec des artistes issus de la danse, de la performance, du théâtre physique, de la scénographie et de la musique expérimentale. Au travers d’un travail de figures, personnages-archétypes ou présences, elle crée des spectacles à la croisée de la danse, du théâtre et de la performance. Au-delà de ces différents styles et pratiques qu’elle convoque, elle amène le public à réfléchir et ressentir la danse au travers de codes qu’elle décontextualise. Le nom qu'elle choisit pour cette compagnie, que l'on pourrait traduire par « Trop (é)mu.e.s pour parler », est inspiré de l'oeuvre Sorry too moved to talk, de l'artiste plasticien Fred Eerdekens. Fanny Brouyaux choisit cette nomination pour son évocation sensible, son invitation à chercher des formes mouvantes de communication et de regards subtils sur l'humain.

En tant que danseuse interprète, elle a travaillé au sein de la compagnie marocaine Anania-Danses de Taoufiq Izeddiou et pour différentes compagnies belges aux multiples approches : Cie Abis/Julien Carlier (Urbain contemporain), La peau de l’autre/Marie Limet (Théâtre physique), Cie Nyash, Julie Bougard (jeune public contemporain), Marco Torrice (danse-performance),... Elle participe également à différentes créations en tant que conseillère chorégraphique et/ou dramaturgique notamment pour la Cie Abis/Julien Carlier et pour Espèce de collectif (FR). Elle a également été l’une des programmatrices du festival Caméléon, festival multidisciplinaire autour de l’identité multiple organisé à Charleroi en 2017 en hommage à Sadia Sheikh.

La cie Too moved to talk produit les œuvres de Fanny Brouyaux et de ses collaborateurs. Parmi celles-ci : De la poésie, du sport, etc, Warm et To be schieve or a romantic attempt (en cours de création).


contacts

www.fannybrouyaux.com
Facebook
Instagram

Partager cette page f T L